Le port d’Anvers s’engage contre la perte des granulés plastiques

Le mardi 10 octobre 2017, l’ensemble de la chaîne de valeur des plastiques s’est réuni au Port d’Anvers pour officialiser une collaboration unique en signant le programme Operation Clean Sweep®. Ensemble, les producteurs de plastiques, les entreprises de logistique et les transporteurs ont formalisé leur intention d’intensifier et d’unir leurs efforts pour lutter contre la perte de granulés.

Le Port d’Anvers est le deuxième plus grand port maritime du continent et le principal site d’Europe par lequel transitent les polymères utilisés dans la production, la manutention et la distribution des granulés plastiques. Et ce n’est pas par hasard qu’il a été choisi pour le lancement d’une nouvelle collaboration entre les entreprises locales pour participer à l’initiative Zéro perte de granulés de plastique. Organisée par l’Autorité portuaire d’Anvers ; Essenscia, la fédération belge des industries chimiques, des matières plastiques et des sciences de la vie ; la fédération d’associations industrielles Alfaport ; VOKA — Chambre de Commerce d’Anvers-Waasland ; et PlasticsEurope, l’initiative « Zéro Perte de Granulés » (Zero Pellet Loss) a été lancée dans le cadre de l’Operation Clean Sweep®.
Clean Sweep est un programme international lancé par PlasticsEurope, et dont l’objectif est d’empêcher le déversement des granulés dans les cours d’eau pour éviter qu’ils finissent dans les mers. En adhérant à ce programme, les entreprises s’engagent à atteindre l’objectif « zéro perte de granulés ». En signant la charte au nom du port d’Anvers, Marc Van Peel a déclaré : « Le fait que tous les acteurs de la chaîne logistique des polymères soient prêts à s’investir est la clé du succès de ce programme : une telle collaboration est la meilleure garantie d’obtenir de bons résultats. »
Toutefois, les entreprises portuaires ne partent pas de zéro. En effet, plusieurs initiatives ont déjà été prises afin d’éviter la perte de ces granulés et des opérations de nettoyage à grande échelle ont eu lieu en début d’année dans la zone portuaire. Mais pour aller plus loin, il était nécessaire d’adopter une approche globale et commune qui couvre l’ensemble du port et implique tous les acteurs de la chaîne de valeur des matières plastiques
.

De gauche à droite : Marc Van Peel (Port d’Anvers), Yves Verschueren (essenscia), Patricia Vangheluwe (PlasticsEurope), Sofie Coppens (Voka), lors de la signature de l’engagement.
S’il n’y a pas de délai précis pour atteindre cet objectif, le port d’Anvers compte « identifier les endroits où des granulés en plastique polluent l’environnement avec pour objectif de remonter à la source de la pollution et prendre les mesures nécessaires pour l’empêcher », peut-on lire dans un communiqué de l’autorité portuaire.
L’engagement a été signé par Patricia Vangheluwe, Directrice Consommation et Environnement de PlasticsEurope, Yves Verschueren, Directeur Général d’Essenscia, Marc Van Peel, Président du Conseil et Président de l’Autorité Portuaire d’Anvers et Sofie Coppens, Conseillère Environnement et Développement Durable chez Voka.
En officialisant cette collaboration, l’industrie plastique souligne son engagement et soutiendra l’autorité du PoA dans ses efforts pour contrôler et surveiller le port en vue de possibles points d’accumulation de granulés. Parallèlement, l’industrie plastique reconnaît sa responsabilité et effectuera des actions de nettoyage régulières sur les points d’accumulation identifiés.

Pour plus d’information, consultez le document dédié : PlasticsEurope OCS Port of Antwerp activity report 2017.